mars 2012


FILM DOCUMENTAIRE

 

 

DIFFUSION DE “L’IDENTITÉ NATIONALE”

un film documentaire de Valérie OSOUF
du samedi 31 mars, 7h00 au lundi 2 avril, 7h00
sur Télérama.fr
dans le cadre du journal des cent voix

Étranger, Délinquant : ces deux termes seraient-ils devenus synonymes ?
Contrairement à l’effet d’annonce de Nicolas Sarkozy en 2003, la double peine existe toujours.
L’identité nationale
est construit autour d’une parole rarement entendue : celle d’anciens détenus étrangers ayant été condamnés à l’expulsion après la prison.

—> du samedi 31 mars à 7h du matin au lundi 2 avril à 7h du matin, diffusion de L’identité nationale sur : http://www.telerama.fr/tag/journal-a-cent-voix/

Publicités

PUBLICATION

 

 

SANS PAPIERS ET PRÉFETS,

LA CULTURE DU RÉSULTAT EN PORTRAITS

 

 

La politique d’immigration, comme toute politique, vise à dépasser les situations particulières au moyen d’une règle générale. La culture du résultat, aujourd’hui mise en avant pour justifier sa rationalité, redouble ce passage en abstraction : la politique du chiffre que revendique Nicolas Sarkozy, et que mettent en œuvre ses ministres successifs, se donne en effet des quotas d’expulsions définis a priori, indépendamment des réalités humaines dont elle traite. Sans doute nos gouvernants prétendent-ils humaniser leur politique en plaçant la logique du chiffre, non sans contradiction, sous le signe du « cas par cas » : ainsi, l’évaluation des situations est laissée à la discrétion des préfets.

Si une telle individualisation ne fait que renforcer un sentiment d’arbitraire, et si les sans-papiers restent broyés dans la machine administrative, cette politique n’en a pas moins un visage, ou plutôt deux, en miroir : le cas par cas renvoie face à face des figures singulières de préfets et de sans‑papiers. Alors que l’État réduit les immigrés à un problème, ce livre s’attache à donner chair à des « cas » en restituant leurs histoires propres. Pour autant, la bureaucratie n’est pas qu’une froide abstraction ; les préfets lui donnent leur visage, et leur nom. Sans doute les portraits de ces hauts fonctionnaires sont-ils moins divers que ceux des sans-papiers ; mais ils ne peuvent s’effacer derrière la logique d’État : le « cas par cas » interdit de les voir comme de simples exécutants.

Aux sans-papiers, objets d’une mécanique politique, cet ouvrage rend donc leur qualité de sujets. Aux préfets, qui sont au premier chef les acteurs de cette politique, il rappelle aussi leur responsabilité personnelle devant l’histoire.

Table des matières
  • La politique du chiffre au cas par cas Omnes et singulatim
  • Émilie Adam-Vezina / Aïcha / Adilson De Almeida / Reza B. / Christophe Bay / Michel Bergue / Grâce Beugre / Laref Boualem / Fabienne Buccio / Roseline Cadeau / Michel Camux / Jean‑François Carenco / Jocelyne D. / Moussa D. / Christian Decharrière / Abdoul Diaw / Adodo Djondo / Famille Dos Santos Muniz / N’Faly Doucouré / Ibrahima Dramé / Martha Galarraga / Philippe Galli / Ounoussou Guissé / Famille H. / Kabil / Adama Kane / Tiéni Kanouté / Sadio Konté / Famille Kosso / Christian Lambert / Francis Lamy / Van Hong Le / Éric Le Douaron / Najlae Lhimer / Lionel & Kasem / Lephtana Michaud / Gérard Moisselin / Pierre Monzani / Taha-Lamine Ould-Rouis / Soloarinjiva Ravoson / Fousseni Sacko / Saïd / Wahid Salarzai / Idriss Saleh / Dominique Schmitt / Smaïl & Yohann / Patrick Stefanin / Adil & Asinet Tamoev / Tsaï / Ardi Vrenezi / Abdul Wali / Joumana Y / Roselyne Yoro / Zaher
  • remerciements & crédits photos

Disponible en librairie. 160 pages. 12€. ISBN : 978-2-7071-7330-0

—> Ont réalisé cet ouvrage : Aurélie Windels, Marion Rousset, Judith Soussan, Philippe Mangeot, Sabrina Kassa, Éric Fassin, Christophe Le Drean, Vincent Berthe, Anne‑Isabelle Barthélémy, Carolina Boe, Virginie Gazon, Catherine Benoit, Julie Chansel, Valentin Hecker, Emmanuelle Cosse, Michel Feher, Caroline Izambert & Michael Neuman.

—> À propos de cette France-là : Depuis 2007, le collectif cette France‑là mène une contre‑expertise de la politique d’immigration.
Il a publié cette France-là, volume 1 (2009), cette France‑là, volume 2 (2010), un rapport d’audit conçu avec des élus de la nation (2011) et Xénophobie d’en haut, le choix d’une droite éhontée (mars 2012).

FILM DOCUMENTAIRE

 

PROJECTION DE « L’IDENTITÉ NATIONALE »

un film documentaire de Valérie OSOUF
DIMANCHE 18 MARS 2012
à 11h00 au Cinéma des Cinéastes (Paris)

Étranger, Délinquant : ces deux termes seraient-ils devenus synonymes ?
Contrairement à l’effet d’annonce de Nicolas Sarkozy en 2003, la double peine existe toujours.
L’identité nationale
est construit autour d’une parole rarement entendue : celle d’anciens détenus étrangers ayant été condamnés à l’expulsion après la prison.

Images intégrées 1

—> RSVP : contact@granitfilms.com

—> pour visionner la bande annonce