COMMUNIQUÉ

LES MIGRANTS DE CALAIS MANIFESTENT

COMMUNIQUÉ DE L’ASSOCIATION SALAM

_090424-calais-migrants

Jeudi 23 avril 2009 lors de la visite du Ministre M. Besson à Calais

Après avoir été raflés ce mardi et encerclés dans la jungle ce jeudi pendant la visite du ministre Besson, les Migrants avaient décidé de manifester dans les rues calaisiennes pour dénoncer  le tout répressif de la politique de l’immigration en France, le non respect des Droits de l’Homme en France, l’absence de point d’eau ce qui nuit à leur santé, la destruction programmée de la jungle. Nos amis Migrants ont sollicité SALAM pour les aider à l’organisation de cette manifestation notamment au niveau du service d’ordre ainsi qu’une possibilité de filmer pour prévenir tout dérapage. Plus de 600 Migrants ont donc rejoint le centre ville dans un calme exemplaire. Nous leur avons servi le repas face au jardin Richelieu en cette soirée estivale où les promeneurs étaient très nombreux. La presse et FR3 ont pu couvrir cette manifestation. Une fois de plus nos amis Migrants nous ont donné une leçon de dignité , de respect des Droits de L’Homme et de démocratie !

ARTICLE DE LA VOIX DU NORD :

Hier en fin d’après-midi, les migrants ont manifesté dans les rues de la ville.

Le cortège arrivé au parc Richelieu, les bénévoles leur ont alors servi le repas habituel après avoir organisé la manifestation en une file régulière.

Organisée à l’initiative des migrants eux-mêmes, indiquait Sylvie Copyans, bénévole de l’association Salam, une manifestation a réuni deux cents clandestins, hier à l’heure du repas du soir. Son objet : dénoncer la destruction de la jungle, et des squats en général, annoncée jeudi par le ministre de l’Immigration Éric Besson lors de sa visite à Calais.

Les migrants se sont rassemblés au hangar Paul-Devot où Salam distribue habituellement le repas du soir. Ils sont partis vers le centre-ville.

Sur le parcours, scandant « So, so, solidarité », les migrants en ont appelé au soutien de la population, suscitant l’indifférence, voire des réactions négatives de la part des habitants qu’ils ont croisés.

COMMUNIQUÉ DE SALAM :

policiers-migrants-calais

Nous avons été très déçus de la visite du ministre Besson. Nous avons assisté simplement à un conseil des Migrants ni plus ni moins simplement présidé par monsieur le ministre alors que nous aurions souhaité débattre aussi de la politique migratoire. Nous n’épiloguerons pas sur l’ambiance de la réunion sachant dissocier le caractère de l’Homme que l’ ambiance de la réunion confirma et le Ministre de la République présent pour une réunion de travail. Tout d’abord félicitons-nous du retour de la possibilité d’entamer les procédures de demandes d’asile sur Calais et apprécions le désaveu de monsieur Besson à ses prédécesseurs qui en avaient supprimé la possibilité ! C’est une point très important que nous réclamions et que nous souhaiterions voir accompagner de la possibilité de domicilier les demandeurs au nom de l’association SALAM. Le transfert du lieu de distribution au quai Fournier est aussi un point positif notamment pour la tranquillité des riverains. Nous nous devons de dénoncer les mensonges et interprétations des situations. La jungle n’est pas une zone de non droit … la police y intervient jour et nuit. Le climat n’est pas tendu avec les Migrants. Les passeurs ne font pas régner la terreur etc…

De même, nous regrettons fortement le tout répressif prôné par le ministre Besson à l’image des centaines de représentants des forces de l’ordre qui avaient envahi la ville.

Une place de la mairie muselée par les forces de l’ordre. L’interdiction faite aux manifestants de disposer de pancartes revendicatives. Le quadrillage de la jungle pour immobiliser les Migrants dans la zone. Enfin nous remercions l’ensemble des militants qui étaient venus soutenir les Migrants à l’image de SOS soutien ô SP, RESF, Salam, étudiants de Calais et de Lille, Droit devant de Paris et autres soutiens individuels, la presse et les télévisions. Cependant nous étions très peu nombreux ! Et ne parlons pas de l’absence devenue rituelle des Politiques ! Pour conclure, regrettons le manque de solidarité des associations calaisiennes tellement criant que le ministre Besson en professionnel de la division en profita dès le début de la réunion s’offrant ainsi une paisible séance qui nous a pour le moins laissés sur notre faim !