CHIFFRES

Au 1er juillet 2008, 64 250 personnes étaient incarcérées en France, ce qui représente une légère hausse de 0,6 % par rapport au mois précédent (63 838).

Au 1er août 2008, 63 783 personnes étaient incarcérées en France, ce qui représente une diminution de 0,7 % par rapport au mois précédent (64 250).

Nous attendons avec impatience les chiffres du 1er septembre… Le nombre de prisonniers va-t-il encore baisser ? Sera-t-il de nouveau en « légère » hausse ?

Bien évidemment, il s’agit d’ironie. À quoi peut bien servir toute cette transparence chiffrée ? Comment comprendre derrière cette multitude d’informations ce qui se passe actuellement en prison ? Il serait pourtant inacceptable de ne pas y avoir accès. Oui, les données brutes ainsi fournies sont essentielles ; oui, elles disent beaucoup en elles-mêmes. Mais cette pléthore de chiffres ne permet-elle pas aussi de masquer un quotidien intolérable de détention ?

Si, bien sûr, et tout le monde le sait, tout le monde l’admet… non, nous ne voulons pas voir ce qui se passe derrière ces murs : beaucoup d’informations sur le site du ministère mais trop peu dans les journaux…